• quelle est la durée de vie des chaudières à bois, plaquettes ou pellets ?

    15 à 20 ans en moyenne. Mais la durée de vie des chaudières dépasse souvent 25 à 35 ans. Tout dépend de l’attention que l’on porte au combustible employé : il ne faut utiliser que du bois à l’état naturel.

    faut-il une autorisation pour installer ces chaudières ?

    En principe il n’y a pas d’autorisation à demander pour des chaudières dans des villas. Cependant, cela varie d’un canton à l’autre ou d’une commune à l’autre. Pour bénéficier des subventions cantonales, il faut le label de qualité d’énergie-bois Suisse, voire la liste de conformité (cf www.energie-bois.ch).

    quels critères faut-il prendre en considération pour choisir sa chaudière, plaquettes ou pellets ?

    En principe des chaudières à pellets sont utilisées pour des puissances de 0 à 100kW et les plaquettes de 70kW à plusieurs MW. Ce qui peut déterminer le choix entre une solution ou l’autre, est la place disponible pour le stockage du combustible et l’accessibilité au silo pour les livraisons. Une installation aux plaquettes a un coût d’investissement supérieur aux pellets. Dans le cas de paysans qui ont une forêt à disposition, il est plus avantageux d’installer un chauffage à plaquettes, voir à bûches.

    est-il possible d’installer une chaudière à bois dans une maison existante ?

    Les chauffages à bois remplacent idéalement les chaudières à mazout, car ils profitent du local de citerne à mazout pour le transformer en silo à pellet ayant une énergie quasi identique à celle contenue dans la citerne. Dans les autres cas il faut prévoir de la place pour un silo à granulés de bois. Le chauffage à pellet nécessite la même surface au sol qu’une chaudière à mazout.

    combien de temps prend la mise en œuvre d’une telle installation ?

    Il faut compter deux à trois jours pour le remplacement d’une ancienne chaudière par une chaudière à bois.

    existe-t-il des critères de contrôles de qualité ?

    Oui, il existe plusieurs critères de contrôle de qualité, notamment le Label qualité d’Energie-bois Suisse qui met en avant les chaudières qui ont un rendement optimal et des émissions plus faibles que l’Ordonnance sur la protection de l’air ne l’exige.

    à quoi faut-il faire attention si l’on remplace une vieille chaudière par une nouvelle au bois ?

    Tout d’abord il est important dans un premier temps d’isoler son bâtiment avant de changer la chaudière. D’autre part un calcul correct du dimensionnement de la chaudière permet de choisir la puissance correspondant aux besoins en chaleur du bâtiment, au meilleur prix. Une chaudière bien dimensionnée aura un rendement annuel optimal, donc des coûts d’entretien et d’énergie le plus bas possible.

Copyright 2011 savenergy sàrl. All Rights Reserved. Réalisation : Florian Perrin